Quels sont les dangers du botox Toulouse ?

Le botox Toulouse, appelé aussi toxine botulique est utilisé dans des injections en médecine esthétique afin de redonner un aspect jeune à la peau. Principalement utilisées sur la partie haute du visage, les injections de botox sont le plus souvent discrètes et permettent un rajeunissement léger, provoquant un effet bonne mine. Les risques liés à cette pratique réalisée par un chirurgien esthétique ou par un médecin esthétiques sont connus et simple à comprendre. Voici ce qui pourrait vous arriver en ayant recours à du botox Toulouse.

Le risques les plus fréquents de l’utilisation de toxine botulique

Les effets secondaires des injections de Botox

seringue botox toulouseLes injections de botox à Toulouse sont très fréquentes et des effets secondaires sans dangers peuvent survenir après l’intervention d’un chirurgien ou d’un médecin esthétique. Parmi les effets secondaires les plus communs de la toxine botulique, on compte :

  • les rougeurs cutanées
  • de douleurs faciales liées aux injections
  • l’apparition de légers hématomes qui peuvent être cachés avec du maquillage couvrant
  • de petits oedèmes en réaction au botox Toulouse
  • des maux de têtes ou encore des nausées
  • une paresthésie de courte durée, à savoir un trouble de la sensibilité

Toutes ces réactions au Botox Toulouse peuvent apparaître simultanément chez certains patients mais doivent disparaître naturellement dans les jours suivant les injections de toxine botulique.
Environ un quart des patients ayant recours à des cette toxine paralysante sont atteint d’un ou plusieurs effets secondaires. Une raison supplémentaire de bien vérifier les contre-indications avant d’y avoir recours.

Évidemment les injections de botox Toulouse doivent être réalisées par un médecin aguerri à ces pratiques, qu’il s’agisse d’un médecin esthétique ou d’un chirurgien esthétique spécialiste du botox Toulouse. La précision du geste est très importante pour que les effets du botox paraissent naturels et que la toxine botulique offre ses plus beaux atouts. Il est possible de vérifier que votre médecin est bien enregistré au Conseil National de l’Ordre des médecins et de vous renseigner auprès des syndicats de médecins esthétiques pour vous assurer de son sérieux.

La surconsommation de botox Toulouse

Outre les contre-indications et les effets secondaires non désirables, le risque le plus important lié au botox Toulouse est tout simplement son utilisation à outrance.

L’excès de toxine botulique lors des injections provoque des paralysies ou un gonflement excessif de la zone. La subotoxation peut entraîner des séquelles, certes remédiables au bout de six mois mais certainement pas sans dommages psychologiques.

Le botox Toulouse est donc à utiliser avec parcimonie. Confier son visage à un expert en la matière, un chirurgien esthétique ou un médecin spécialisé est impératif pour minimiser les risques.

Les dangers graves du botox Toulouse

Les effets néfastes les plus connus du botox Toulouse

homme botox toulouseDepuis 2003, le Botox Toulouse est autorisé en France, uniquement si les injections sont réalisées par un professionnel formé aux techniques. Se renseigner sur les effets négatifs est une étape indispensable avant de demander des injections de Botox pour rajeunir votre visage.

Les risques les plus graves liés au Botox Toulouse sont :

  • des affections des tissus sous-cutanés et de la peau, ce qui est visible à l’oeil nu
  • des problèmes occulaires pour les injections de botox sur le contour de l’oeil
  • une faiblesse musculaire excessive, notamment lorsque la toxine botulique est utilisée pour le relâchement musculaire
  • des maladies gastro-intestinaes et des pneumopathies d’inhalation
  • des infections du système nerveux
  • de l’arythmie cardiaque
  • et au Etats-Unis, où l’utilisation du Botox était moins encadrée qu’en Europe, 15 décès seraient liés à des injections de Botox.

La rumeur du botox dans la moëlle épinière

cerveau botoxUne récente étude sur le botox Toulouse, menée par des chercheurs australiens, français et britannique a révélé que la toxine botulique injectée dans le visage pour effacer les rides, migre vers le système nerveux central, à savoir le cerveau et même la moelle épinière.
Pour vérifier cette hypothèse, le groupe de scientifique s’est servi d’une technique de microscopie électronique avancée. Ainsi, ils ont pu suivre le trajet de la toxine botulique dans l’organisme des patients.
Les chercheurs ne semblent pas alarmés par les dangers que le botox Toulouse représente suite à cette découverte même s’ils n’ont pas non plus assuré son innocuité. Selon Frédéric Meunier, co-auteur de l’étude, tout dépendrait des doses qui se retrouvent dans le cerveau. Cette étude sur la toxine botulique et le chemin qu’elle parcourt devrait permettre d’aider à trouver de nouveaux traitements pour lutter contre le virus du Nil Occidental ou la rage qui empruntent les mêmes chemins que le Botox Toulouse.
Pour tout savoir sur cette étude, lisez l’article du Journal of Neuroscience sur le Botox

Les commentaires sont fermés